La France au Costa Rica Ambassade de France à San José
fontsizeup fontsizedown

 français    Español  
Accueil » Relations bilatérales » Coopération

La coopération entre la France et le Costa Rica

Coopération scientifique :

  • L’ambassade de France et l’IFAC (Institut Français pour l’Amérique Latine) soutiennent les politiques publiques costariciennes en faveur du développement durable et de la protection de l’environnement, en particulier dans les domaines de l’environnement urbain. Dans ce cadre, l’ambassade et l’IFAC soutiennent et favorisent les échanges dans la recherche scientifique par l’intermédiaire de forums, de séminaires ainsi que d’événements artistiques et sportifs.
  • L’IFAC (Institut Français pour l’Amérique Centrale), organisme français du Ministère des Affaires Etrangères dont le siège est à San José, est en charge de la coopération régionale et de la promotion des échanges scientifiques et universitaires. Il soutient la diffusion de la langue française et les actions culturelles et artistiques tout en accompagnant les actions de développement durable, les droits de l’Homme et la gouvernance.

  • Le Cimar (Centre de recherche pour les sciences marines et de limnologie) de l’Université du Costa Rica accueille depuis 2012 l’Observatoire Cousteau des mers et des côtes de l’Amérique centrale (CATO).

  • 25 ans du Cirad au Costa Rica  : 13 chercheurs du Centre français de coopération et de recherche agronomique pour le développement mènent des activités de recherches et de formations dans les secteurs ruraux et agricoles aux côtés des scientifiques du Catie (Centre agronomique tropical de recherche et d’enseignement), de l’Université du Costa Rica et de l’Université Nationale.

Coopération universitaire et enseignement du français :

  • Le programme régional CentrAmSup promeut les échanges scientifiques et la mobilité des étudiants au niveau Master et Doctorat, au travers de bourses, de formations et de réunions scientifiques.
  • La France coopère avec 4 universités publiques et privées costariciennes dans différents domaines :
  • Chaque année, environ 60 Costariciens réalisent un master ou un doctorat en France.
  • 200 000 élèves du secondaire, 15 000 du primaire et 650 élèves en classes bilingues étudient le français dans les écoles publiques costariciennes.
  • En moyenne, chaque année, 25 jeunes costariciens se rendent en France pour travailler en tant qu’assistants de professeurs d’espagnol au secondaire.
  • Le Costa Rica est candidat à devenir membre observateur de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie).

Liens culturels :

  • L’Alliance française au Costa Rica, créée en 1947, représente le principal socle de la coopération culturelle française au Costa Rica. Depuis 1984, elle est reconnue d’utilité publique par les autorités costariciennes.

Elle a trois objectifs : l’enseignement du français pour tout type de public, la diffusion de la culture francophone et la défense de la diversité culturelle.

Au 2 sièges, Sabana Sur y Heredia, s’ajoute le siège historique de Barrio Amón à San José dont l’édifice fait partie du patrimoine architectural du Costa Rica. Chaque année, près de 1 400 étudiants étudient le français à l’Alliance française dont 70% sont âgés de 18 à 30 ans.

150 évènements culturels et artistiques (cinéma, débats d’idées, littérature, dessins animés, arts plastique, musique, dessin, danse etc.) attirent plus de 20 000 spectateurs chaque année.

  • Le Lycée Franco-costaricien : fondé en 1967, cette institution publique binationale est soutenue par l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger et le ministère costaricien de l’Education Publique (MEP).

850 étudiants, pour la majorité costariciens, reçoivent chaque année une formation bilingue et biculturelle d’excellence, de la maternelle au bac (français et costaricien). Les bacheliers du Franco peuvent recevoir des bourses d’excellence afin de continuer leurs études en France.

Relations économiques :

  • Le pilier commercial de l’Accord d’Association Union Européenne – Amérique Centrale est entré en vigueur au Costa Rica en octobre 2013 : la diminution des droits de douanes favorisera les échanges commerciaux entre la France et le Costa Rica.
  • Le commerce des biens entre la France et le Costa Rica a augmenté de 26,6% en 2012 et a atteint les 233 millions de dollars.
  • La France exporte principalement au Costa Rica des produits industriels, chimiques, pharmaceutiques, parfums et cosmétiques. Depuis le Costa Rica, la France importe surtout des équipements médicaux, des microprocesseurs ainsi que des produits agricoles comme l’ananas ou la banane.
  • La Chambre de Commerce Franco-costaricienne de Commerce et d’Industrie, créée en 1997 pour promouvoir les échanges économiques, regroupe une centaine de membres.

  • Proparco, filiale de l’Agence Française pour le Développement – AFD, finance des projets dans le secteur privé costaricien en coopération avec des entités financières locales.

publié le 19 février 2014

Sites institutionnels

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS